D'ancestraux pouvoirs dorment dans un monde merveilleux. Explorez-le, évoluez avec lui... Maîtrisez l'Angardia.
 
AccueilProfilMessages PrivésL'UniversLe BestiaireLes ObjetsLes GroupesLes MembresDes Questions ?

AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hall d'entrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessageCaractéristiques
Alägrim le Barde
Marchand
Marchand
avatar


MessageSujet: Hall d'entrée   Ven 20 Jan - 17:42

Rappel du premier message :

Autrefois animée par les érudits de toute contrée, la bibliothèque n'était plus qu'une morne pièce circulaire sans grand intérêt. Un curieux mélange de parchemins moisis et d'encens flotte jusqu'à vos narines vous rappelant ainsi pourquoi vous détestez tant ce genre de lieux. Les tables et les étagères sont à peine visibles, ensevelies sous un amas de vieux livres et de poussière. Un peu partout dans la pièce vous remarquez que de vieux chandeliers recouverts de cire qui semble aussi accueillants que l'étrange barde au comptoir. D'un air intéressé, il vous guette depuis votre entrée en ce lieu ; son aspect vous fait penser à un de ces souillons que l'on trouve dans les coupe-gorges: un visage marqué par les rides, les cicatrices et diverses tâches d'origines inconnues. Ses vêtements ne semble guère plus propres, troués de part en part, ils semblent avoir subit les dégâts du temps et du feu. Seule sa chevelure argentée et le couvre-chef qu'il arbore semblent êtres intacts.
Sur un ton méprisant, cachant sans aucun doute ruse et perfidie, il vous adresse la parole :

- Bienvenue dans mon antre vile canaille. En quoi puis-je t'être utile ?


  • Demander des renseignements sur cet endroit
  • Parler pluie et beau temps
  • Marchander




Dernière édition par Alägrim le Barde le Sam 18 Fév - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessageCaractéristiques
Perkad
Prétendant
Prétendant



MessageSujet: Re: Hall d'entrée   Ven 17 Fév - 14:11

En entrant dans ce lieu, Perkad fut assez surprise de constater que cette bibliothèque ne ressemblait en rien à de grands murs dans lesquels étaient incrustés de lourds livres aux reliures colorées et épaisses consultés par des personnes âgés à la longue barbe blanche ou par des bardes charismatiques... C'était le dernier souvenir qu'elle avait eu d'un tel lieu, mais elle ne saurait se rappeler où et encore moins quand elle avait assisté à cela. Non, cette bibliothèque était presque miteuse, pleine de parchemins empilés les uns sur les autres et les lecteurs n'étaient autre que des gens pressés ou de simples jeunes chercheurs faisant sans-doute encore des études dans l'alchimie ou encore à l'école de magie... En tout cas, ils ne semblaient pas trouver ce qu'ils devaient chercher...

Le bibliothécaire, un espèce de voyou rabougris aux vêtements aussi pourris que la toge qu'elle venait de jeter s'adressa à elle en la tutoyant. Il n'avait de neuf que le haut de la tête, coiffé de son chapeau qui devait valoir une bonne fortune et une chevelure argentée impeccable. Elle s'inclina en guise de salutation et s'adressa à l'homme de manière courtoise mais directe, un peu dans un ton similaire au sien.


-"Salut mon brave... Je cherche juste des informations concernant l'agrégat de mana, la branche de Fangren et le Kardenia. Notamment à quoi ressembleraient ces trois petites choses et surtout où je pourrai m'en procurer..."


TC : +14 Gourdin
Revenir en haut Aller en bas
Alägrim le Barde
Marchand
Marchand



MessageSujet: Re: Hall d'entrée   Ven 17 Fév - 15:35

Cela faisait plus d'une semaine que le pacte avait été conclu mais aucun de ses signataires n'était revenu lui demander les informations. Progressivement, le vieux barde avait repris ses habitudes dans l'attente qu'un preux guerrier irait chercher le jeune musicien perdu. L'arrivée en fanfare de la jeune elfe l'avait interrompu dans sa lecture paisible ; un brin ronchon, légèrement irrité du ton de la faune qui se trouvait devant lui, il était néanmoins plutôt content de pouvoir parler avec quelqu'un.

-Et bien on peut dire que vous n'y allez pas par quatre chemins. Cela est plutôt rare pour un nouvel arrivant d'autant que ce n'est pas comme si vous me demandiez des informations sur ce village ou sur ce monde. J'en arrive donc aux questions suivantes, qui êtes-vous et où avez vous pris connaissance de ces choses dont vous me demandez des explications ?
Revenir en haut Aller en bas
Perkad
Prétendant
Prétendant



MessageSujet: Re: Hall d'entrée   Ven 17 Fév - 16:15

En effet elle n'y allait pas par quatre chemins... Mais le lieu semblait vouloir dire pour elle qu'il y avait déjà beaucoup, dans le classement des parchemins notamment, à donner des allusions assez chaotiques. Elle s'excusa tout de même du fait qu'elle semblait l'avoir déranger, reprit ses esprits et s'exprima un peu plus poliment.

-"Pardonnez mon impolitesse... Mon nom est Perkad, et je dois juste retrouver ces trois petites choses pour un ami qui voudrait effectuer une simple recette de cuisine, je vous assure que c'est tout ce que je sais... Si il y a des choses que vous savez sur ce monde d'important, je veux bien en être informée pour ma gouverne, mais je vous avoue être un peu pressée en réalité. Je cherche surtout l'aventure et l'exploration, on m'a dit aussi que la quête de ces trois choses m'en donnerait, alors j'ai saisi l'occasion. Mais même si c'est dangereux, ça ne me fait pas peur !"

Il était évident qu'elle n'était pas du coin, encore moins du village... Elle avait une tenue de citoyenne mais pas du tout un visage humain, plutôt des traits elfiques et une taille frôlant tout juste 1m60 mais tout de même athlétique, à priori sans-doute une guerrière confirmant ses dires.


TC : +11 Gourdin
Revenir en haut Aller en bas
Alägrim le Barde
Marchand
Marchand
avatar


MessageSujet: Re: Hall d'entrée   Ven 17 Fév - 17:28

-Une recette de cuisine vous dîtes ? Excusez mon impertinence mais soit votre ami essaie de vous entourlouper soit vous êtes un tantinet sotte ma chère.
Et entre-nous, je ne pense pas que vous l'êtes. Comme je pense que vous savez que ces ressources ne servent en rien à la cuisine et comme je pense aussi que cet ami s'agit de vous. Quoi qu'il en soit, j'ai quelques informations. Maigres pour le moment mais comprenez-moi, vous êtes nouvelle par ici et la voie dans laquelle vous vous embarquez n'est pas des plus sûre...
Concernant l'agrégat de mana, cela fait bien des années que j'en ai entendu parlé. Il s'agit d'une ressource minière aussi rare que ceux qui pourraient l'extraire... Pour ce qui est de la branche de Fangren et le Kardenia c'est autre chose...
Ces deux plantes appartiennent à une famille botanique ancestrale dont le secret de leur localisation n'est connue que des Vents ou, si ils n'ont pas encore rejoint le Tremblecrâne, de quelques ermites sylvains. On raconte que ces plantes ont des propriétés magiques extraordinaires ; Fangren aurait été un mage si puissant qu'à sa mort, il se transforma en une plante capable de lever une forêt millénaire en une nuit. Lors de ma jeunesse, j'ai eut affaire à un alchimiste qui prétendait avoir réussi à se procurer une de ces branches. De ce qu'il m'avait dit, la plante était capable de redonner vie aux morts. Autant dire que si cela s'avère exact, la plante en question doit être gardée par des légions entières du Gardien des Morts. Enfin... Si il reste encore une de ces branches...
Pour Kardenia, il me semble que l'un de mes collègues serait en mesure de vous fournir de plus amples informations. Il vit dans la grande ville portuaire au sud de la forêt. Mais d'ici là, il vous reste du chemin...

Comme si de rien n'était, le vieux barde reprit la lecture de son vieux traité. Il repensait à sa jeunesse perdue, à ses compagnons. Il repensait au chant des druides et aux légendes du désert. Il se revoyait explorer ce monde sans peurs et peut revoyait la douce folie qui l'avait conduit à croiser le chemin de moines de l'ordre d'Ulrik.
Peut être n'était-il pas trop tard pour repartir en voyage, peut être n'était-il pas trop de retrouver une gloire perdue... Et il pensait aux bardes qui venaient de passer par Belghärd il y a encore peu. Ce temps où réussites et passions étaient nombreuses était à présent révolu. Comme la poussière sur les étagères de son établissement. A présent, il savait qu'il aurait beaucoup plus d'impact derrière son comptoir qu'aux côtés de compagnons.

Revenir en haut Aller en bas
Perkad
Prétendant
Prétendant
avatar


MessageSujet: Re: Hall d'entrée   Sam 18 Fév - 14:05

Perkad enregistra chacune des informations données par le bibliothécaire, en écoutant son récit, elle se rendit vite compte qu'en effet le tavernier lui avait peut-être caché certaines choses et qu'il s'agissait là d'objets ou d'ingrédients presque légendaires. Elle ne savait certes pas lire ni écrire, mais peut-être que cette incompétence en révélait en revanche une autre : sa mémoire, et celle-ci nota tout dans sa tête pour ne manquer de rien.

Elle allait donc procéder dans l'ordre : retrouver déjà l'agrégat, ensuite peut-être se renseigner auprès des sylvains, qui étaient après tout des elfes comme elle pour la Fangren, et ensuite se rendre au sud afin d'en savoir plus sur le Kardenia. Elle ne voulut pas non-plus en dire trop sur qui exactement lui avait demandé ces ingrédients, aussi, elle y fera abstraction même si elle demanda une autre information puisque son interlocuteur semblait connaître tout le monde en ville. Le tavernier aura tout intérêt à la récompenser fortement et surtout en dire beaucoup plus sur ses véritables intentions que le fait de faire une soupe goûteuse.

-"Bien... Pour l'Angréga j'ai cru entendre dire que je pourrai m'en procurer au pied des montagnes vers les plaines venteuses. Est-ce accessible facilement? Et pour le reste, peut-être pourrai-je directement m'adresser aux sylvains? Où pourrai-je les trouver? Et qui sont "les Vents"? ... Quant au Kardenia et bien... Pourrai-je savoir qui est votre collègue résidant dans la ville portuaire? Je pourrai venir de votre part après que vous lui ayez envoyé un message par je ne sais quel moyen, et sinon, puisque je compte bien le rencontrer, pourrai-je au passage lui faire une commission de votre part afin de vous rendre service? Ce serait la moindre des choses pour toutes les informations utiles que vous venez de me donner... ... Ho, une dernière chose... Que savez-vous au sujet du propriétaire de la taverne "Le Sanglier Bouilli"? Car j'ai entendu dire qu'il était plus qu'un tavernier autrefois..."

Elle savait au moins maintenant où chercher exactement... Maintenant il lui fallait trouver un moyen de "comment s'y rendre" Perkad semblait vraiment vouloir ne manquer de rien, et déjà, pour extraire l'Agrégat, elle se dit qu'il lui faudrait un objet ne serait-ce une pioche ou quelque chose de similaire, et sans argent, elle ne savait pas non-plus comment s'en procurer. Nul doutes qu'à main levé, ça ne serait sans-doute pas aussi facile...


TC : +19 Gourdin
Revenir en haut Aller en bas
Alägrim le Barde
Marchand
Marchand
avatar


MessageSujet: Re: Hall d'entrée   Sam 18 Fév - 14:52

Le barde se sentait comme une pièce de métal frappé par le marteau d'un forgeron. Harcelé par les questions, il n'avait pas le temps de répondre à la première que la deuxième arrivait et ainsi de suite.

-Le tavernier ? Je comprends tout à présent... Désolé jeune fille mais ce vieux gripsou profite de votre arrivée récente pour remplir ses poches. Tôt ou tard vous n'auriez pas tardé à vous rendre compte des taches ingrates qu'il vous fait faire. Aussi, même si j'ai conclu divers traités avec lui, je vais vous donner quelques informations à son encontre. Après tout, il ne m'a jamais fait promettre de ne rien dire à propos de son passé. J'ose espérer ce que cette conversation restera secrète...

Il fixa la jeune faune dans l'attente d'une réponse positive. Un hochement de tête lui suffit et il reprit.

-Avant de poser ses bagages dans ce village, cet homme faisait parti d'une troupe d’escrocs écumant les routes. Ces hommes sans vergogne, s'attaquaient aux marchands itinérants ainsi qu'aux frêles aventuriers en quête de gloire et de fortune. Un jour alors qu'ils s'attaquaient à un groupe de prieurs, un groupe de paladins est venu à leur rencontre. A force de voler les bourses et les chargements, faut dire que ces malandrins s'étaient attirés beaucoup d'ennemis... Le combat qui en découla fut une véritable boucherie, les paladins perdirent deux lames et le tavernier fut le seul survivant de sa faction. Ce couard s'est vite enfuit dans la taverne la plus proche afin de jouer de la palabre pour obtenir quelques piécettes. On raconte qu'en voyant le propriétaire de l'échoppe vider les bourses avec quelques choppes, il eut un déclic qui le poussa à devenir tavernier.
Quoi qu'il en soit, je ne sais pas ce qu'il vous a demandé mais évitez de plier genou face à lui, sa langue n'est que perfidie et son regard toujours intéressé. Je ne serez pas étonné qu'il vous demande de retrouver ces ressources mystiques...
L'agréga... Il ne vous sera pas aisé d'en trouver quoi qu'il en soit. Je ne sais s'il existe des filons de ce minerai dans les montagnes plus à l'est mais si vous voulez extraire ce métal, il va vous falloir plus qu'une pioche de bonne facture...
En ce qui concerne les sylvains, je doute qu'ils vous fassent suffisamment confiance pour qu'ils viennent à votre rencontre. Il faut dire qu'ils furent traqués par bon nombre d'aventuriers qui voulaient s'approprier leurs richesses... A vrai dire, je me demande s'il en existe encore...
Les "Vents" quant à eux ne sont ni plus ni moins que les vents qui parcourent la forêt. Chaque vent à sa propre mélodie, chacun raconte une histoire, il serait bien sot de les considérer comme un simple phénomène météorologique. Si vous devez vous y référer, je vous conseille de demander de l'aide à un barde. Nous possédons le don de comprendre les mélodies qu'elle que soit leur origine...
Et pour mon collègue, je vais tenter de le contacter par mes moyens mais cela fait bien longtemps qu'il ne m'a pas répondu. Depuis qu'il se passe de sombres choses dans la forêt, les connections magiques entre membres de l'association des Bibliothécaires est rompue.

Conscient que les informations qu'il venait de délivrer n'aidaient en rien la jeune fille, le barde prit une pause afin de réfléchir.
Il regardait sa tellière en forme de serpent, comme toujours cette dernière semblait l'aider et c'est alors qu'il eut une idée.

-Ma chère, si mes accusations sont fondées et que c'est le tavernier qui vous envoi chercher ces ressources, si j'avais un conseil à vous donner c'est de lui rapporter des plantes à l'apparence similaire. Aussi sournois soit-il, il n'en reste pas moins un vaurien ne possédant aucune connaissance dans les domaines de la magie et de la botanique. Pour ce qui est de la branche de Frangren, une ramure de pin fera amplement l'affaire. Le Kardenia c'est autre chose... Trouvez-moi de la racine d'aigremont, il doit en avoir à l'orée de la forêt. C'est une plante aux fleurs jaunes, à cette époque de l'année vous êtes sûre de les remarquer. Une fois deux-trois racines de cette plante en votre possession, ramenez les moi et je vous confectionnerai une copie du Kardenia. Cela devrait être largement suffisant pour duper ce vieux fou...
Revenir en haut Aller en bas
Xerrar
Consacré
Consacré
avatar


MessageSujet: Re: Hall d'entrée   Sam 18 Fév - 15:14

Xerrar pénétra dans la boutique tel un chien qui aurait vu sa laisse le laisser libre pour la première fois. Il jaugea rapidement le barde mais c'est vers la faune que son regard s’arrêta. Le parfum qui émanait de la faune était le même que celui qui avait pris place à la tablée non loin de la sortie. Il dévisagea rapidement la femme qui avait froncé les sourcils à son arrivée. Il devait les avoir dérangé en pleine discussion. Qu'importe ! Le barde lui devait des réponses, et il était venu réclamer son dut !
La jeune femme était d'une beauté à vous couper le souffle. Mais ce genre de fourberie ne marche pas sur les semi-elfe. Xerrar avait vu tellement de femmes elfes que sa beauté n'avait au final, rien d'extraordinaire. Mais c'était encore une semblable. Un sourire fraternel se dessina sur ses lèvres à l'attention de la faune.


-Alägrim, veuillez pardonner mon manque de finesse, mais nous sommes sur le départ. Je viens quérir les dernière informations que vous nous avez promis.
Etes-vous enclin à me les donner ? Je sais que je vous dérange en pleine discussion, mais vous comprendre que je ne puis attendre...

Le chasseur se dressait devant le barde, bien décidé à avoir une réponse positive...


TC : +12 Gourdin
Revenir en haut Aller en bas
Alägrim le Barde
Marchand
Marchand
avatar


MessageSujet: Re: Hall d'entrée   Sam 18 Fév - 16:22

Ses mises en garde à peine terminées qu'il assista à l'entrée fracassante du chasseur. Alägrim savait de quoi il en retournait mais il ne pouvait s'empêcher que tout ce zèle était bien inutile à présent. Après tout, cela faisait déjà plus de deux semaines que le traité avait été conclu et personne n'était venu mander les informations depuis. Si leur ami avait eut à mourir, il le serait et depuis fort longtemps. Or ce n'était pas le cas, et d'une façon étrange, le barde était content de voir le chasseur. Il sentait en lui un désir d'aventure, un désir de traquer, un désir de gloire mais aussi une bourse bien pleine.

-Et bien, en voilà de l'empressement. On peut dire que vous tombez bien, je viens de recevoir justement des informations qui valent leur pesant d'or. Des informations qui j'ose l'espérer vous intéresse. Puisque vous êtes là, traitons d'abord de ces dernières, nous verrons ensuite ce que j'ai à vous donner concernant votre ami Ersaishania. Que de flou, que de flou me direz-vous et vous avez raison mais des révélations concernant la "Bête" ne sont-elles pas aussi urgentes ?
Revenir en haut Aller en bas
Xerrar
Consacré
Consacré
avatar


MessageSujet: Re: Hall d'entrée   Dim 19 Fév - 17:33

Xerrar avait appris à connaitre l'individu qui se tenait devant lui. La jeune faune à ses cotés serait tombée dans un piège machiavélique s'il n'était intervenu. La force de persuasion d'Alägrim était d'une redoutable efficacité, et il ne fallait en aucun cas le laisser mener la conversation si l'on ne voulait se retrouver pareil à une mouche prise dans la toile d'une araignée à tel point vicieuse qu'elle ne daignait pas achever sa proie sur le champs, mais au contraire, la laisser vivre suffisamment pour qu'elle puisse se rendre compte de l'instant présent, se rendre compte que la partie n'est pas terminée mais que, comme l'orque et l'otarie, le prédateur aime à jouer avec sa proie et ne la laissera reposer définitivement que lorsque cette dernière aura totalement abandonné. Alors viennent les prières, et les supplications. Toutes vaines... Et que le gagnant viendra planter délicatement ses crocs dans les parties les plus tendres, aussi délicatement que l'on donne à baiser à un être cher... Et qu'à ce moment là, la pauvre victime est encore totalement consciente et ressent encore la moindre brise, la moindre caresse, même mortelle.
La plupart du temps, Xerrar n'avait pas eu à éviter ces discours, qu'il coupait net, tel le coup de sa cible. Il n'en avait que faire des pleurs et des demandes, même sincères. "Épargnez moi", "Laissez moi la vie sauve", "S'il vous plait"... Tous ces mots n'avaient aucun sens à l'oreille du prédateur, car il ne tue pas par plaisir. Il tue pour survivre. Les seuls moments de plaisirs surviennent quand la traque touche à sa fin, que l'adrénaline est à son paroxysme, et que les yeux injectés se ferment délicatement au moment où la lame commence son office.

Mais face au barde, le chasseur était la proie. Le prédateur était chassé. Xerrar devait éviter de tomber dans pareil piège, lui qui connait par coeur toutes les ficelles de la traque.

Eviter les longs discours... Rapide... Concis... Clair... Eviter de tomber dans le jeu du barde. Eviter de tomber dans la toile de l'araignée...


-J'ai encore un peu de temps. Je ne me fais pas de soucis pour mes amis. S'ils ont pénétrés l'Angardia, c'est qu'ils sont aptes à braver les dangers de la forêt qui s'ouvre devant nous. A moins que le barde n'ait rencontré cette bête de trop près. Dans ce cas, je ne me fait pas trop d'illusions... Et si nous le retrouvons déjà mort, c'est que tel était son destin. Malheureusement.
J'écouterais avec attention tous ce que vous pourrez me dire aux sujets cités dans le contrat. Ce dernier n'étant aucunement rompus, nous avons de solides bases de travail, n'est ce pas ?

Le chasseur prit une chaise et s'assit un peu plus loin, en laissant une distance purement symbolique entre le barde et la faune, et lui. Il regarda Alägrim quelques instants puis se retourna, ne perdant à aucun moment son respectueux sourire de façade.



TC : +30 Gourdin
Revenir en haut Aller en bas
Alägrim le Barde
Marchand
Marchand
avatar


MessageSujet: Re: Hall d'entrée   Dim 19 Fév - 20:53

- Ma proposition ne semble point vous intéresser et bien soit ; je laisse cette cartouche à l'ombre dans ce cas, au cas où que votre avis changerait. Concernant Ersaishania maintenant. Par où pourrais-je commencer... Par une bonne vieille mise en garde, cela ne vous fera pas de mal. La quête dans laquelle vous vous apprêtez à vous engager sera rude et périlleuse, peut être même que des membres de votre groupe perdront la vie durant cette mission de sauvetage. Tout comme le pacte que nous avons signé nous relie, j'en ai signé un avec Ersaishania. De ce fait, il m'est impossible de révéler la nature de ce dernier et surtout où et pourquoi il est parti du jour au lendemain. Tout ce que je peux dire c'est qu'il s'est engagé dans les confins de la forêt, à travers son passé et ses légendes... Le chemin dans lequel il s'est emboité est tout aussi sinueux que celui dont vous vous apprêter à prendre. Le barde vous aviez connu n'est plus depuis longtemps et il vous faudra faire preuve d'une répartie hors du commun. Sa disparition n'est pas due au hasard, bien au contraire, tout me laisse à penser que chaque chose qu'il s'est passé dans la forêt ces derniers temps est corrélé. Tout est relié. La boucle est à nouveau bouclée. D'une façon dont j'ignore encore, il a réussi à mettre la main sur une vieille légende racontant l'origine des fléaux qui s'abattent sur la sylve depuis des années ; et comme tout barde qui se doit, il a décidé de fouiller derrière les lignes. Chercher ce qu'un esprit fermé ne peut comprendre, trouver ce que seul un musicien peut entendre. Si vous le voulez, je pourrai vous transmettre une copie de cette légende moyennant compensation. Après tout, la légende n'intervient pas avec Ersaishania, du moins directement. Mais peut être serez vous intéressé par ce qui a motivé le jeune barde à s'engager dans la sylve... Quoi qu'il en soit, les vents me soufflent que son état est stable pour le moment. A vrai dire, sa vie n'est plus en danger depuis longtemps, son souffle c'est autre chose. De ce fait, il te faudra un clerc vivant lorsque vous arriverez là où il se trouve, ne serait ce que pour lui donner les premiers soins. Et si le malheur venait à guider vos lames, un nécromancier ne serait pas non plus de trop.


Encore une fois, ça recommençait... Il sentait tout le poids de son corps, il sentait qu'il allait encore tomber. Encore...
Dans un fracas soudain, son esprit s'envola vers un autre monde. Un monde où les inscriptions côtoient la nature. Un monde où les mythes sont ont pris racines et l'où vient de s'établir tout récemment un être qui n'avait cessé d'aspirer à la forme de vie la plus pure possible...

Revenir en haut Aller en bas
Perkad
Prétendant
Prétendant
avatar


MessageSujet: Re: Hall d'entrée   Lun 20 Fév - 8:48

Perkad s'était en effet vivement retournée quand le chasseur fit son apparition... Eux, à l'origine, elle ne les aimait pas beaucoup, mais ce chasseur là ne semblait pas être très agressif ou enclin à tuer par abus. Les tueurs se voyaient et se discernaient de loin, et rien dans les yeux de Xerrar montrait qu'il était dangereux, ou du moins, on ne discernait pas une quelconque envie de meurtre.

La beauté de l'elfe qu'elle était n'avait pas grand-chose d'extraordinaire en vérité... La toge grise à capuche aux quelques reflets était certes un peu plus féminine que son vieux tissu ample troué qui venait de finir aux ordures, mais elle ne mettait pas vraiment ses formes en valeur... Ses longs cheveux, avec toujours cette frange qu'elle semblait couper à la main pour mieux voir, n'étaient pas coiffés et totalement en bataille. Seuls ses yeux étaient peut-être différent, elle avait des yeux gris aux quelques reflets argentés et même verts si on s'y attardait, mais elle n'avait aucun maquillage qui mettait son regard en valeur, juste des cernes. Sinon, elle était à la fois svelte et athlétique comme une véritable faune acrobate et son sourire avait tout ce qu'il y avait de plus inoffensif... Tellement qu'on avait plutôt envie de la protéger beaucoup plus que lui faire du mal ou de l'envoyer on ne savait où...

Quant au reste, elle écouta toujours les informations du barde, mais ne semblait pas vraiment croire à sa version du tavernier... Pour lui, ce brave aubergiste n'avait rien d'un ancien brigand... Les bandits, surtout s'ils ont tué des paladins, n'ont pas d'autorisations aussi simple afin d'ouvrir des auberges ou une quelconque boutique si ils sont recherchés, bien au contraire... Et un ancien brigand ne donnerait pas un verre d'eau et encore moins un vêtement à une elfe-faune, ce dernier lui a promis quelque chose, elle en avait promis une autre. Elle lui ramènerai donc les vrais ingrédients, mais avec tout de même deux ou trois explications beaucoup plus précises... Peut-être en effet au fond qu'elle aurait besoin d'aide... Pourtant elle voulait réellement faire cette quête seule, Perkad étant quelqu'un de très solitaire et n'aimant pas trop faire partie d'un groupe, à part peut-être pour l'aider... Mais là, sans connaissance aucune du monde extérieur, il lui faudrait peut-être de l'aide... Ne serait-ce pour s'épauler de quelqu'un en cas de coup dur.

Le chasseur avait l'air très expérimenté, mais il connaissait un barde, et à l'entendre parler avec Alägrim, il était déjà sur quelque chose dans la forêt... Aussi, en sentant le bibliothécaire partir étrangement dans un autre univers parallèle de sa tête, elle se risqua à traverser la distance la séparant du chasseur et s'adressa à lui de la manière la plus aimable et courtoise possible. En s'attendant à une voix aiguë et douce qu'ont toutes les elfes, elle avait plutôt une voix grave pour quelqu'un de sa race, de sa taille et de sa corpulence, soulignant un certain âge proche d'une trentaine d'année à échelle humaine. C'était comme la voix d'une biche sonnant contre le grognement d'une ours et qui donnait un mélange pas désagréable mais troublant, sans-doute une caractéristique commune chez les faunes...


-"Salutations messir... Mon nom est Perkad et je dois également traverser la forêt afin de trouver quelques petites choses... Voudriez-vous que nous fassions un bout de chemin ensemble? Je ne vous serez pas très utile car peu expérimentée, je vous l'avoue... Mais je pense qu'entre aventuriers, mieux vaut rester grouper pour le moment puisque cette forêt a l'air si dangereuse... L'est-elle à ce point?"



TC : +41 Gourdin
Revenir en haut Aller en bas
Xerrar
Consacré
Consacré
avatar


MessageSujet: Re: Hall d'entrée   Lun 20 Fév - 11:57

Xerrar, du coin de son oeil de renard, avait surveillé l'elfe depuis qu'Alägrim était tombé en trans. Elle s'était approché d'un pas qu'il connaissait. Celui de la discrétion, de la furtivité. Ce pas qu'il avait tant de fois usé et qui s'était avéré un fantastique ami. Une faune, nul doute possible, cette elfe, Perkad, était une faune, un éclaireur. Elle avait semblé lévité sur le parquet de la bibliothèque sans bruit, alors que ce dernier craquait alors même qu'une fourmi le traversait. Il était certain que la jeune faune n'était pas là depuis fort longtemps, elle ne pouvait donc connaitre la situation...
La bête est là... Elle rôde... Et Perkad ne pourrait jamais traverser la forêt... seule...


-Et bien, vous l'ignorez sans doute, mais voici toute l'histoire.
Un ami barde semble s'être perdu en forêt. Nous avons perdu toutes traces de sa part du jour au lendemain et son habileté au combat est en somme très... malhabile... Les bardes ne sont pas fait pour le combat.
De plus, nous avons appris qu'une bête rôdait dans la forêt et qu'elle avait mis en pièce un convoi de ravitaillement qui venait pour approvisionner Belghärd. Rendez vous compte, faune, tout un convoi et sa patrouille de garde mise en pièce...
Je doute fort que traverser la forêt seule soit pour vous une bonne idée. Sans vouloir vous offenser, vous ne ressortiriez jamais de cette forêt en vie, vous n'en ressortiriez même surement jamais...
Avec quelques aventuriers nous nous sommes donc mis en quête de tuer cette bête et de retrouver notre ami disparu. Je suis accompagné d'une élémentaliste des plus redoutable et d'une clerc des plus... hum...

Le chasseur perdit un temps le fil de sa réflexion. Il repensait à la belle Nerenwë. A ses mains douces comme celles d'une mère, à son sourire d'une infinie beauté, à ses yeux...
Il sembla lutter quelques instants pour chasser ces idées parasites qui venaient le distraire.
Il reprit le regard de l'elfe qu'il avait perdu quelques secondes auparavant et continua à parler.


-Il ne me semble pas avoir compris dans quel but vous vouliez vous enfoncer dans la forêt toute proche. Si je puis me permettre, vous devriez attendre un peu, que la bête ai trépassé, et que la forêt soit à nouveau paisible, et un peu moins dangereuse...
Si vous souhaitez nous accompagner, je n'y vois aucun problème. Sur ce, le barde ne respectant pas ses propres traités, je vais disposer. Libre à vous de me suivre.

Le chasseur passa devant Alägrim, toujours en trans. Les yeux légèrement révulsés, quelques gouttes de sueurs perlaient sur son front, ses mains crispées tenant nerveusement les pans de sa cape, de petits spams venant contraster avec l’apparente immobilité du personnage. Il serait facile de le tuer dans ces conditions. Il le méritait... Mais cela serait trop facile, et personne ne lui avait autorisé à pareille tuerie au sein d'un sanctuaire. Quoique, cela n'importait peu. Il avait déjà eu à tuer dans pareils lieux saints, et cela ne l'avait nullement troublé. En attendant, l'heure du barde n'était pas encore arrivée. Il approcha ses lèvres de l'oreille d'Alägrim et entonna une douce mélodie.

-Entendez vous le sable s'écouler ?
Entendez vous le temps doucement s'évaporer ?
Entendez vous la mort sonner votre glas ?
L'entendez vous qui annonce votre trépas ?

Sur ce sol, vous êtes seul roi,
Mais le régicide fait foi,
Et faire tomber les couronnes,
N'a jamais fait pleurer les hommes,
Qui, patients, attendent le moment,
De devenir à leur tour régent.

Ne respectez aucun de vos contrats,
Ne respectez pas ce que vous avez signé,
Et je vous jure que vous vous retrouverez,
Accablé dans les bras d'Hela.

Vous vous voulez seul garant,
de la réussite de notre entreprise,
Mais d'une simple méprise,
Vous sombrerez ici dans votre sang.

Entendez vous mon ultime requiem ?
Entendez vous ma dernière mise en garde ?
Perdu dans les bras de celle qu'il aime,
Le prédateur viendra égorger le barde...

Au fur et à mesure des paroles, le ton du semi-elfe avait été de plus en plus menaçant. Et quand il eu fini son ultime vers, les mâchoires crispées et les dents serrées, le chasseur posa sa main sur la garde de son poignard et partit en direction de la forêt...


TC : +63 Gourdin
Revenir en haut Aller en bas
Perkad
Prétendant
Prétendant
avatar


MessageSujet: Re: Hall d'entrée   Lun 20 Fév - 15:44

Perkad apprit donc quelque chose de plus... Cela dit, cette bête, vue la démarche habituelle de l'elfe, elle aurait pu passer au travers et l'éviter... Enfin... Après, elle ne savait pas non-plus à quoi elle ressemblait. Elle avait l'autorisation du chasseur de le suivre, bien, c'est ce qu'elle ferait. Elle ne voulait pas prendre de risques avec cette "bête" qui semblait tant effrayer le chasseur, ou du moins lui poser problème... Elle ne posa pour le moment pas plus de question, surtout que l'archer murmura quelque chose d'assez indistinct pour elle au barde... Quelque chose lui disait que ces deux personnes ne s'aimaient pas beaucoup, mais pour une raison qu'elle ignorait...

Elle suivit donc Xerrar en trottinant presque derrière lui pour le rattraper... C'est qu'il semblait pressé le bougre !



TC : +9
Revenir en haut Aller en bas
Alägrim le Barde
Marchand
Marchand
avatar


MessageSujet: Re: Hall d'entrée   Mar 21 Fév - 10:43

La douleur dans sa tête était insurmontable, quelque chose lui disait qu'une fois encore il était tombé tête la première sur les pavés qui tapissaient le sol de son établissement. A sa grande surprise, ce dernier était aussi vide qu'une bouteille d'hydromel à la tablée de barbares ; et tout lui revint en mémoire, le chasseur était venu mander les informations qui lui étaient dues quant à la faune, elle était venue lui demander des informations sur le tavernier.
Prenant appui sur les étagères derrière lui, le barde se releva avec difficultés, son corps n'était plus aussi athlétique que jadis tout comme ses os étaient devenus des épées qui le frappaient intérieurement. Avec grâce, sa mésange se posa sur le comptoir et entonna un doux chant qui annonçait de bonnes nouvelles. Enfin... Elles l'auraient été si les notes qui sortaient de son bec ne venaient pas se fracasser dans sa boite crânienne comme du souffre a quoi on venait de mettre feu.
Il pris alors l'initiative de se faire une infusion pour soigner sa migraine avant de reprendre le fil de ses pensées. Après quelques minutes et une bouffée plus tard, il jurait à nouveau sur le compte du chasseur. Venir jusqu'ici pour chercher des informations et repartir les mains vides tout ça parce que son impatience lui avait dit de repartir, quelle folie. Décidément la jeunesse n'était plus ce qu'elle était, comme il regrettait le temps où les érudits venaient parler à sa tablée... Et dire qu'il avait cru un instant que le demi-elfe avait été différent des autres, et dire qu'il l'avait cru capable d'attendre suffisamment longtemps pour avoir ses informations mais au lieu de ça, il était parti aussi précipitamment qu'un barbare apprenant qu'un combat se jouait au dehors. Le chant de sa mésange revint le tirer de ses réflexions, lui racontant la scène et le temps qui s'était passé entre le début de sa transe et sa fin. Une bonne heure, voilà ce qu'il en résultait, laissant Alägrim perplexe. Elle lui raconta alors comment Korndor avait troqué sa vie d'humain contre celle de loup.
Après quoi, il décida de ranger les différentes cartouches sorties pour les Sang Naturel, dans l'espérance qu'une personne de sagesse viendrait les réclamer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hall d'entrée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hall d'entrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Hall d'entrée
» Villes (petit atlas de Théah)
» Hall d'Entrée
» Hall d'entrée
» [Manoir Phantomhive: Le Hall d'entrée]La vipère face au corbeau [Pv: Sebastian Michaelis & Antoine Valérien]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angardia :: - Belghärd [B9] - :: Bibliothèque "Le Havre Des Sages"-

© 2012 - Angardia - Reproduction interdite sans autorisation expresse.
Codage par T. | Berka | Forumactif - D'après une idée originale du Tremblecrâne (T.) et du Guide.
Certaines ressources par SD-Arius | Enterbrain | T. | Blizzard | Wizards of the Coast